Alors! Vous vous êtes enfin démarré sur Twitter et vous êtes fou fou!

Vous envoyez des tweets à gauche et à droite, de façon à ce que @justinbieber, @katyperry, @BarackObama et @Oprah savent bien qui vous êtes! Cependant, malgré tous vos efforts, peu de gens interagissent avec vous et vous êtes pris avec un maigre 100 abonnés. Vous pouvez lire un peu partout sur Internet que Twitter est une source incroyable d’emploi, de trafic et de prospects, mais vous ne comprenez pas vraiment comment vous êtes sensé faire!

Il y a deux écoles de pensés sur les réseaux sociaux. Il y a l’école qualitative et l’école quantitative.

L’école qualitative va vous dire « si 10 personnes lisent vos tweets, c’est génial! Contentez-vous de ça et concentrez-vous à créer quelque chose de génial pour ces 10 personnes. »

Si 10 personnes lisent vos tweets, c’est génial! Concentrez-vous sur ces 10 personnes.

D’un autre côté, l’école quantitative dit plutôt : « vos vrais fans représentent environ 2% de votre portée. Plus votre portée est grosse, plus vous aurez de vrais fans. »

Vos vrais fans représentent environ 2% de votre portée. #marketing

C’est un peu la même dynamique qui s’installe lorsque l’on parle du taux de conversions vs trafic. L’un se concentre sur la qualité de l’expérience du visiteur sur le site et sur le pourcentage de conversion, l’autre se concentre sur la quantité de gens qui se présentent sur le site. Dans un cas on converti 20 personnes avec 200 visites, dans l’autre on en converti 20 avec 2000. Quelle approche est la meilleure? Personnellement je pense que c’est de convertir 200 visiteurs avec 2000 visites. Sur le web, tout n’est pas blanc ou noir et c’est une des rares places où on peut avoir le beurre et l’argent du beurre! Je vous invite à lire mon billet qui parle de comment j’ai optimisé mon site web pour augmenter ma conversion.

Sur Twitter c’est la même chose. Engager en un à un avec 2000 personnes prend bien évidement plus de temps, mais avec les bons outils, pas tant que ça.

La meilleure façon de gagner des abonnés sur Twitter si vous n’êtes pas une rock star, conférencier ou blogueur influent est de suivre des gens ayant des intérêts connexes aux vôtres.

Comment faire pour suivre les bonnes personnes sur Twitter?

C’est bien beau tout ça, mais comment fait-on pour gagner des followers sans les acheter? Tout dépend de quelle audience, vous souhaitez conquérir. Pour la campagne municipale 2.0 de Michel Trottier, un candidat indépendant de Laval, j’ai suivi :

  • Les gens actifs sur Twitter dans la région de Laval;
  • Les gens qui tweetent avec #MUN2013;
  • Les gens qui tweetent avec #laval et #laval2013;
  • Les gens qui suivent ses opposants.

Cette technique nous a permis de gagner 630 abonnés ciblés en moins de deux semaines et d’apporter 181 visites de plus sur son blogue personnel.

« Oui je comprends Oli… Mais comment je suis sensé faire ça?! »

On peut aller sur search.twitter.com, mais ça risque d’être long! Personnellement, j’utilise un logiciel qui s’appelle Tweet Adder. Il coûte environ 50$ pour gérer un compte, et permet de faire tout ce que je viens de dire et plus encore. Je n’irai pas en détail avec toutes les capacités du logiciel parce que ça pourrait être assez long. Je vais plutôt vous dire comment je l’utilise.

J’ai commencé à utiliser Twitter sérieusement vers le mois de juin 2013 (j’avais une dizaine d’abonnés tout au plus) et au début du mois de septembre j’en étais déjà à 3000 abonnés (ça fait 1000 abonnés par mois!). En plus, je ne tweet pas tant que ça.

Voici comment je m’y prends :

  • Je cible toutes les personnes ayant « blogueur », « communication », « médias sociaux », « réseaux sociaux » dans leurs profils;
  • De ces personnes, je cible ceux qui sont actifs quotidiennement et qui n’ont pas la photo de profil par défaut (la tête d’œuf);
  • De ces personnes, je cible ceux qui ont plus d’abonnements que d’abonnés.
  • Ils doivent parler français.

Je follow 1000 personnes de mon « public cible », j’attends une semaine, j’enlève tous ceux qui ne m’ont pas suivi en retour et je recommence. Aussi simple que ça!

Est-ce que ces followers sont des followers de qualité?

J’en suis à 5 000 abonnés Twitter. J’ai fait l’achat de 1 000 abonnés au début du mois d’octobre pour tester à quoi ça peut bien servir de faire l’achat d’abonnés (un billet va venir sur le sujet bientôt). Ce qui veut dire que j’ai grosso modo 1 000 abonnés non ciblés qui ne s’intéressent pas nécessairement à ce dont je parle (ayant donc un effet à la baisse sur le taux d’engagement).

Bâtir une audience sur Twitter prend beaucoup d’efforts : mythe ou réalité?

Je suis un mec assez paresseux et vous vous douterez bien que j’aime la belle citation de Bill Gates «Je vais toujours choisir une personne paresseuse pour effectuer une tâche difficile parce qu’une personne paresseuse va trouver une façon facile de le faire. »

Si on regarde sur le graphique, je publie en moyenne 7 fois par semaine, ce qui est faux. Follower Wonk prend le nombre de jours depuis l’inscription du compte et le divise par le nombre de Tweet total. Cependant je ne suis actif sur mon compte que depuis juin 2013 alors qu’il a été créé environ en 2009. Pour dire la vérité, je tweet en moyenne 4 fois par jours et la plupart de mes Tweets sont : soit des interactions avec vous (que je surveille grâce à TweetDeck), soit des articles intéressants que je publie avec l’aide de Buffer.

Pour être complètement honnête avec vous, se bâtir un réseau sur Twitter prend environ de 30 à 60 minutes par jours. Parfois moins, parfois plus. Tout dépendant du nombre d’interactions. Je pense que cette méthode est la plus efficace et la plus rapide pour la quantité d’effort investi.

Alors qu’en pensez-vous? Est-ce que c’est mal d’utiliser des outils pour s’aider sur Twitter? Êtes-vous plutôt qualitatif (l’engagement d’abord) ou quantitatif (le nombre d’abonnés d’abord)? Est-ce que le jeu en vaut la chandelle?

Tags: , , , ,

Related Article

0 Comments

Leave a Comment

Share This